Certains hĂ©bergeurs frĂ´lent l’amateurisme

Bonjour,

Dans cet article que je qualifie de billet d’humeur, je souhaite vous faire part d’une situation incroyable qui s’est dĂ©roulĂ©e ces derniers jours.

Vendredi 27 juillet, j’ai Ă©tĂ© submergĂ© d’appels de clients d’un hĂ©bergeur de sites internet plus ou moins français. La raison de tous ces appels concernaient
une inaccessibilité générale des sites et des comptes E-mail de tous ces clients professionnels.

Très surpris par cette situation impromptu dans une pĂ©riode logiquement dĂ©diĂ©e au repos, j’ai cherchĂ© Ă  comprendre ce qui pouvait se passer.

Tout naturellement, je pense Ă  la Panne gĂ©ante qu’avait connu OVH fin 2017, mais sur ce coup, il n’en est rien.

Sur le Twitter de l’entreprise, je peux y lire qu’un transfert de datacenter est en cours. Très surpris, je fais quelques recherches et constate que l’hĂ©bergeur transfère ses Ă©quipements Ă  près de 150 km !

A ce stade, je ne savais pas quoi penser : Sont-ils fous ou inconscients?

GĂ©nĂ©ralement, lorsqu’un hĂ©bergeur dĂ©cide de prendre une telle dĂ©cision, il Ă©quipe son nouveau centre de donnĂ©es de serveurs et programme une migration logicielle. Ce qui est très suspect dans cette histoire est qu’il s’agit lĂ  d’une migration sauvage, sans que les clients aient Ă©tĂ© visiblement prĂ©venus. En tout cas, aucune trace d’information au prĂ©alable, ce que m’ont confirmĂ©s les diffĂ©rents clients que j’ai eu au tĂ©lĂ©phone.

Dans cette histoire, et malgrĂ© que ce soit un hĂ©bergeur qui existe depuis de nombreuses annĂ©es, je constate Ă  quel point le marketing d’une entreprise qui se dit sĂ©rieuse peut totalement masquer les idĂ©es des dirigeants. Heureusement pour moi, cela fait plusieurs annĂ©es que j’avais pris conscience d’un tel amateurisme et que je ne conseillais plus cet hĂ©bergeur de serveurs Ă  mes clients.

Pour terminer l’histoire, les clients concernĂ©s (et donc des milliers Ă©tant donnĂ© qu’il s’agissait d’un cluster mutualisĂ©), semblent avoir Ă©tĂ© dĂ©pannĂ©s près de 24h après la date de rĂ©tablissement annoncĂ©e, avec des e-mails perdus.

Conclusion :
Ne vous fiez pas au marketing ou avis prĂ©sents sur le site Web d’un hĂ©bergeur. Il y a de grande chance que tout cela soit du fake !
Il existe des infogĂ©rants qui sauront vous conseiller Ă©tant donnĂ© qu’ils connaissent très bien le marchĂ©.

A très bientôt !

L'auteur de l'article

logo Infogérant - Administrateur systèmes et réseaux à Toulouse

Administrateur systèmes et réseaux à Toulouse

Besoin d'un spécialiste ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *